PB2009 - 72 Previous page Next page
Une école. On y va à pied ou en vélo.
Dire que dans ma petite ville de 4000 âmes, les parents ont peur de laisser les enfants aller à l'école à pied ou en vélo. Ils font des bouchons chaque matin, midi, début d'après-midi et soir, des bouchons catastrophiques. Alors qu'il n'y a pas un seul feu rouge à Langeac. Les carrosses défilent, s'entassent, se bousculent, se raillent les uns les autres. Et il n'y a pas le choix, on peut pas faire autrement, c'est comme ça.
L'urbanisme est injuste, la sôtise aussi.